La crampe de l’écrivain peut-elle devenir un mauvais souvenir ?

Avez-vous mal à la main quand vous écrivez ? Ressentez-vous un engourdissement, une contracture douloureuse de vos mains ? Les activités de motricité fine, comme l’écriture, sont-elles difficiles ? Vous souffrez alors peut-être de ce que l’on appelle la «crampe de l’écrivain» ou la «dystonie fonctionnelle de la main». Heureusement, ce trouble n’est pas une fatalité, des solutions existent.

 

Qu’est-ce que la crampe de l’écrivain ?

Il s’agit d’une contraction musculaire involontaire de la main qui se produit au cours d’un geste de motricité fine. On pense bien sûr à l’écriture, mais ce trouble peut survenir aussi, par exemple, lors de la pratique d’un instrument de musique ou dans des activités quotidiennes (se raser, se maquiller, cuisiner…).

Concernant l’écriture, la dystonie entrave la rapidité du geste et la lisibilité. Elle entraîne des clonies, c’est-à-dire des secousses musculaires brèves et involontaires. Les doigts sont crispés, le poignet se fléchit, le coude s’écarte du corps et, pour compenser toutes ces postures inappropriées, l’épaule se met en mouvement pour pouvoir faire avancer le stylo. C’est ainsi qu’écrire devient de moins en moins confortable. De plus, le stress et la fatigue renforcent les symptômes.

Si la crampe de l’écrivain peut toucher tout le monde, ce sont surtout les adultes qui en souffrent, parfois à la suite d’un traumatisme corporel ou psychologique. Il y a dans certains cas des antécédents familiaux, mais pas toujours.

Comment soulager la dystonie ?

Parmi les traitements de la dystonie se trouvent les injections de toxine botulique. Cette toxine est un neuromédiateur qui a pour rôle de diminuer la force musculaire. Les injections sont réalisées par un médecin et se font à intervalles réguliers dans les muscles qui se contractent trop.

La rééducation en écriture ne remplace évidemment pas un traitement médical, mais elle en est complémentaire. Elle a l’avantage d’apporter un réel soulagement aux personnes qui souffrent de la crampe de l’écrivain et de leur apporter des solutions concrètes : comment adopter les bons gestes et quels muscles mobiliser pour écrire rapidement, lisiblement et confortablement.

Vous apprendrez à délier vos doigts par de petits exercices. Eh oui, les doigts aussi ont droit à leur séance de gymnastique ! Cela vous permettra d’apprendre à dissocier les muscles qui sont utiles lors de l’écriture. Vous apprendrez aussi à relâcher les parties du corps qui n’ont pas à entrer en jeu, etc. Évidemment, tous les exercices proposés seront adaptés à votre cas.

Un petit exercice de gym

Inutile d’enfiler votre tenue de sport, ce sont vos doigts qui vont travailler !

Pour apprendre à délier vos doigts, voici un exercice que vous pouvez réaliser dès à présent. Posez votre main à plat sur la table. Soulevez et abaissez à 5 reprises chaque doigt l’un après l’autre, comme si vous jouiez du piano sans soulever la paume. Il s’agit d’un exercice parmi une multitude d’autres pour vous apprendre à assouplir les muscles, les dissocier et éviter qu’ils se crispent.

Vous trouverez des vidéos réalisées par ma collègue Célia Cheynel sur son site internet, une mine d’or www.reeducation-ecriture.com .

Plus d’information sur la dystonie

Ci-dessous, vous pouvez découvrir une vidéo de Jean-Pierre Bleton, kinésithérapeute à l’hôpital de la Pitié Salpétrière et spécialiste la dystonie.

Et pour vous, le geste d’écriture est-il confortable?? Ressentez-vous parfois des douleurs?? Racontez-nous votre expérience en commentaire.

2 Commentaires

  • Chocolat91
    Posted 12 novembre 2018 à 20:19 0Likes

    Merci pour ces explications

  • Docteur Fatma Ghandri
    Posted 13 juin 2019 à 23:51 0Likes

    Bonsoir, j’aime bien me renseigner sur l’efficacité de la microkinesitherapie en matière de crampes de l’ecrivain, Est-ce qu’elle peut remplacer la toxine et les centres spécialisés dans ce domaine. Merci

Laisser votre message

Newsletter

Rejoignez-moi