Le choix du support : quel cahier choisir pour mon enfant ?

Enfants, nous aspirions tous à acquérir les compétences graphiques mémorables de nos institutrices. Ces boucles régulières, ces interlignes respectés, cette rotation du poignet si fluide et ce magnifique résultat que l’on s’accordait tous à nommer « écriture de maîtresse », nous faisaient tant envie. Pour y aboutir, une gymnastique du cerveau et une motricité fine performantes sont requises mais pas seulement.

En effet, certains outils, du reste très accessibles, sont nécessaires à la concrétisation de ce projet et à l’amélioration de la graphie de chacun. Employés avec soin, ils contribuent de manière significative à l’enjolivement de l’écriture de l’apprenant, et ce, quelle que soit sa tranche d’âge (et oui il n’est jamais trop tard pour bien faire).

Faire du cahier un support de qualité

Afin d’optimiser ses capacités, nous ne saurions davantage conseiller à l’élève d’utiliser un support de qualité. Toutes les caractéristiques spécifiques de ce dernier éviteront les migraines et autres illusions d’optique et faciliteront la formation des lettres, des mots, des phrases, de manière progressive.

A la rentrée, l’on s’interroge systématiquement sur l’intérêt d’opter pour des feuilles volantes, plutôt que pour un cahier, selon les recommandations des professeurs ou de l’établissement, ou encore en fonction des habitudes acquises.
Chacun argumentera en faveur de l’un ou de l’autre en fonction de critères individuels. Il faut tout de même prendre en considération la gêne provoquée par les anneaux lorsque l’élève écrit sur le verso de la page d’un cahier à spirales. C’est la raison pour laquelle il est souvent déconseillé. Une prise en compte globale de divers facteurs influents sur l’écriture de l’élève, conclut au fait que les dimensions du support, les couleurs du quadrillage, la réglure, ainsi que la texture du papier impactent la performance graphique.

Le confort du scribe prévaut

L’écolier ne pourra perfectionner son écriture si son cahier n’est pas adapté. Il ne saura comment appréhender ce support dont les dimensions ne conviennent ni à son bureau, ni à sa main, qui se cornera, et le gênera lors de la rédaction. La taille du cahier doit être proportionnelle à son avant-bras. Les dimensions du support augmenteront donc parallèlement à l’âge de l’élève. Vous comprendrez aisément que le format A4 sera proscrit pour les maternelles, et qu’on privilégiera un format paysage A5 bien plus confortable, qui lui permettra des mouvements du bras de gauche à droite Dès la grande section, le cahier Gurvan est préconisé de par son format paysage.

Cahier 17 cm * 22 cm accordé à une réglure bicolore

Chez Booste ton écriture, nous préconisons l’usage d’un cahier 17 cm x 22 cm pour l’ensemble des niveaux élémentaires. Léger et maniable à souhait, il permettra à l’élève de le manipuler et de dompter son utilisation afin de maximiser ses résultats. Nous recommandons d’opter pour un nombre de pages réduit. Le cahier, plus fin, permettra à l ‘élève de positionner sa main et son poignet correctement. Pour archiver les fiches distribuées en classe, nous vous recommandons l’usage d’un petit classeur ou d’un porte-vues petit format. Dès le collège, le cahier 24 x 32 cm pourra être envisagé.

Ensuite, la réglure, qui consiste en ce quadrillage imprimé sur chaque page de nos cahiers, s’avère un véritable guide à une écriture conforme. Afin de favoriser une certaine régularité dans la formation des lettres, la marge rouge à gauche, les lignes bleues, les interlignes plus clairs, s’avèrent des repères puissants qui soutiendront l’élève dans l’acquisition des compétences graphiques. Visiblement orienté dans la hauteur des lettres, l’envergure des boucles, et le respect des espaces entre les mots, l’élève gagnera en confiance et en efficacité. Nous vous recommandons d’employer une réglure bicolore Seyes. Le violet de la ligne d’écriture principale se distinguant des interlignes bleus, évitera divers maux tels qu’une fatigue oculaire chronique, entre autres, souvent induite par l’emploi d’une réglure monochrome. L’espace entre les interlignes diminuera au fur et à mesure de la progression de l’élève. En grande section, nous adopterons une réglure de 3 mm, qui passera à 2,5 mm courant CP, pour finir à 2 mm dès le CE1.

Cliquez ici pour agrandir le tableau

Enfin, un papier de grammage 90 mg/m² facilitera le glissé de la plume par la texture du papier et son épaisseur. La qualité du support augmentera l’habilité de l’apprenant et engendrera une fluidité croissante de l’écriture. Les papiers de piètre qualité absorbant l’encre, épaississent le trait et se révèlent désagréables au toucher. Un grammage suffisant permettra au crayon de littéralement glisser sur le papier. Nous préconisons donc un papier épais et proscrivons les cahiers de “brouillon” de grammage de 55 g/m² en général.

Il est indéniable que la sélection d’un support d’écriture adapté à l’élève favorisera l’observation d’une gestuelle adéquate et la maximisation de son succès . Bien informés, c’est à vous à présent d’opter pour les meilleurs outils afin de garantir à votre enfant ou votre élève une belle écriture !

Petites astuces :
– Si les mm de la réglure Seyes ne sont pas indiqués sur le cahier, c’est qu’il s’agit d’un 2 mm.
– Si vous avez un doute quant au fait que la réglure soit bicolore, n’hésitez pas à feuilleter le cahier. Si ce dernier est filmé, observez la tranche du cahier qui vous le confirmera.

_____

Pour prendre rendez-vous au cabinet de Booste ton écriture, contactez-moi :

07.67.68.62.22
contact@boostetonecriture.fr
Boostetonecriture.fr/reservation-en-ligne

Laisser votre message

Newsletter

Rejoignez-moi